LA SEMAINE SAINTE DE LANCIANO
Lanciano ©Oliver Jules

LA SEMAINE SAINTE DE LANCIANO

La semaine sainte de Lanciano crée des moments d’émotions fortes pour les croyants et les non-croyants. Rendez-vous à ne pas manquer!

Giovedì santo Lanciano Olivier JulesJe devais avoir 7 ou 8 ans quand une fois, en rentrant à Lanciano de chez ma grand-mère à Frisa, mon père décida de faire un détour et passer par le centre-ville.
Il était tard et je somnolais dans la voiture, mais je me suis vite réveillée en m’apercevant que toute la ville était bloquée. Mon père, curieux, voulait voir ce qu’il se passait et après s’être garé, en se promenant dans les rues du centre historique, il se rendit vite compte qu’il avait oublié de regarder le calendrier.
C’était l’une de ses fêtes préférées qui avait lieu: la procession des “incappucciati”, les encapuchonnés, un des moments les plus importants de la semaine sainte de Lanciano.
Mes yeux, encore collés de sommeil, s’écarquillaient devant ce spectacle : une vision sombre accompagnée d’une musique que je n’oublierai jamais, j’avais l’impression de découvrir un monde secret, comme dans un des livres d’aventure que j’avais l’habitude de lire…

Mais commençons par le début …

Le mercredi saint

Les musiques sacrées de maîtres Masciangelo, Ravazzoni et Bellini, tous originaires de la ville de Lanciano, sont proposées dans des versions pour orchestre, chœur et chœur de voix blanches.

Processione giovedì santo - Olivier Jules - FlickrJeudi saint: la procession des encapuchonnés

Si vous êtes une personne impressionnable, la procession du jeudi saint pourrait ne pas vous convenir : c’est dommage, car la musique à elle seule évoque des atmosphères uniques et rend inoubliable cet évènement.

Éclairés seulement par des cierges, les confrères de l’Archiconfrérie de la Mort et de l’Oraison de Saint Philippe Néri – née en 1608, mais active depuis le siècle précédent – défilent habillés avec des longues capes noires, décorées avec un médaillon doré et représentant des symboles de mort. Leur visage est caché par un capuchon pointu et complètement noir.

Depuis plusieurs siècles, après la pannarola (un haut étendard de l’Archiconfrérie) défilent les objets de la Passion du Christ : l’agneau de l’angoisse, les outils de la capture dans les Jardins des Oliviers et ceux de la condamnation à la flagellation ; le coq, la couronne d’épines, le panneau sur la croix et ainsi de suite. Au milieu de tout cela, le Cyrénéen, pieds nus et encapuchonné, porte la Croix du calvaire.

Le pas est lent et cadencé par une musique sonnée par la fanfare et écrite spécifiquement pour cet évènement par la confrérie dans le 19e siècle. Il s’agit d’une manifestation hypnotique, dont le charme est accentué par les masques, la pénombre, la musique et le son fort, sec et crépitant de la raganella,  une crécelle en bois.

La procession débute à 22h dans l’église de Santa Chiara, mais déjà à partir du coucher du soleil, il est possible d’y voir les tableaux de la Passion, une représentation scénique du Saint-sépulcre.

Il s’agit du moment clé de la semaine sainte de la ville de Lanciano.

Si vous n’avez pas la possibilité d’assister à la procession des encapuchonnés, voici une vidéo de l’évènement tournée par Alessio Pancella

Vendredi : la procession du Cyrénéen et le miserere

Si le jeudi soir vous n’avez pas fait partie du public, ne ratez pas la procession du Vendredi saint. Les confrères de l’Archiconfrérie de la Mort et de l’Oraison de Saint Philippe Néri, cette fois-ci, défilent à visage découvert, dans la journée.

Settimana santa a LancianoDes enfants, eux aussi habillés avec des capes noires, portent les rubans latéraux de la pannarola, alors que des groupes de quatre adolescents portent les tableaux avec les symboles de la Passion. Le cyrénéen, encore encapuchonné et portant sa croix, les suit et arrive ensuite le cercueil du Christ défunt, les consœurs réunies autour des statues de la Sainte Vierge des Sept Douleurs, Marie de Magdala, Marie femme de Cléophas et les fidèles. La procession est moins théâtralisée par rapport à celle du jeudi, mais reste très impressionnante et vaut le déplacement.

16h00 : dans la cathédrale de la Madonna del ponte, un concert de musiques sacrées des maîtres Masciangelo, Bellini et Ravazzoni pour orchestre, chœur, ténor et baryton, chorale et orchestre de l’archiconfrérie Mort et Oraison Saint Philippe Néri.

19h00 : début de la procession dans l’Église de Santa Chiara.

23h00 : veillée d’adoration auprès du Saint Sépulcre dans l’église de Santa Chiara.

Dimanche de Pâques: la rencontre des Saints

Décidément, par rapport aux jours précédents, l’atmosphère de cet évènement est des plus gaies. Le dimanche de Pâques, à midi, les Saints se rencontrent sur la place principale de la ville, Piazza Plebiscito : les statues de Jésus ressuscité, de la Vierge et de Saint Jean évangéliste se rencontrent sur la place et se saluent par une révérence réciproque.  

La statue de saint Jean est transportée depuis l’église de Saint Augustin par les membres de la confrérie des Très Saints Simon et Jude et de la Très Sainte Marie du Réconfort, alors que celle de la Vierge arrive depuis l’église des Âmes Saintes du Purgatoire, transportée par les membres de la confrérie du Très Saint Chapelet, et portant encore le voile noir du deuil.

La statue de Saint Jean bouge vers l’avant et revient en arrière trois fois pour essayer de convaincre la Vierge de la résurrection de son fils. Lors de la dernière tentative de Saint Jean, la statue du Christ, portée par les confrères de l’archiconfrérie de la Très Sainte Marie de la Pitié et de la Conception, fait son entrée sur la place. Transportée par la joie, la statue de la Vierge court vers celle de son fils, perdant ainsi le manteau noir et dévoilant une robe blanche et verte. Les trois statues restent ensemble dans la Cathédrale jusqu’au mardi suivant.

Mardi de Pâques: la salutation des Saints

La semaine sainte de Lanciano se clôture le mardi de Pâques par une célébration d’une grande valeur symbolique. Dans une atmosphère de fête, toutes les confréries entrent dans la Cathédrale pour reprendre leurs statues respectives. En sortant, elles se font une révérence avant de rejoindre chacune sa propre église. La statue du Christ ressuscité, après une dernière procession solennelle dans les rues du centre historique, se dirige vers l’église de Sainte Marie Majeure.  

Sans doute, la semaine sainte de Lanciano est vive et haute en couleur, et nous vous conseillons d’y assister, que vous soyez croyants ou pas. D’ailleurs, la ville de Lanciano en elle-même mérite un détour. Voici nos trois itinéraires pour l’explorer.

Venusia
Strasbourg, Mars 2019 
Photos ©Olivier Jules 
Video ©Alessio Pancella

Cet article fait partie de notre dossier Pâques dans les Abruzzes.
Articles et itinéraires intéressants pour passer une Pâques pleine d’émotions.
Vous pouvez les trouver en cliquant sur ci-dessous: